13 avril 2013

Cette goute dont la transparence inspirait une douce pureté, la conicité encourageait des lignes droites après de nombreuses déviations qui ont menées à ça.
On l’appelait souvent faiblesse, lâcheté, et rarement nous la laissions vivre
et mourir à sa façon. Nous abrégions son existence si courte qu’elle soit, et nous faisons comme si elle n’avait jamais existée.
Alors que nous l’avions engendrée avec quelques émotions, comme nous l’avons été nous-même une fois. Avec de l’amour, des regrets, de la volonté, de l’insouciance, de la peur…
Et une fois-là, aussitôt nous subissons le même sort, nous mourrons bien que l’infini nous attendait, nous mourrons par nous-même bien que nous restons là.

 

Posté par unevie37 à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cette goute dont la transparence inspirait une

Nouveau commentaire